Orange Brûlé

by Pereira

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $10 CAD  or more

     

1.
2.
3.
4.
02:25
5.
04:10
6.
03:55
7.
8.
9.
05:04
10.
00:54
11.
12.
13.
06:37

about

13 NUANCES D’ORANGE BRÛLÉ

«‘’Orange Brûlé’’, c’est un voyage dans le temps et dans l’espace. Les compositions couvrent mon parcours musical de 15 à 18 ans, teinté de l’évolution de chaque musicien du groupe. C’est ce pourquoi on retrouve un effet chronologique et croissant lors de l’écoute de l’album, car mes influences et mes connaissances ont beaucoup évolué lors de ces trois années. L'opus est divisé en trois parties : la première partie symbolise l'amorçage du voyage dans un esprit naïf et réceptif aux aventures subséquentes. La deuxième partie nous transporte sur divers continents par ses rythmiques bulgares, par ses sonorités inspirées du flamenco ou encore par ses atmosphères arabisantes. La troisième partie représente la fin du voyage où l'on se recentre sur nous-mêmes au ruissellement des sons d’un jazz plus affirmé et au caractère méditatif.

Cet album, c’est un voyage qui interprète la couleur orange brûlé de treize façons différentes.»

- Catherine Lemay

credits

released May 31, 2017

Musiciens : Alexis Girard, Nicolas Lafortune, Guillaume Lefebvre et Catherine Lemay

Enregistrement : Simon Petit, Nimeet Chattree, Michel Leduc, Studio Jupiter (Die Drei Schwestern)

Mixage : Simon Petit, à l'exception des pistes 5 et 13 par Félix Théberge-Fullum

Mastering : Maxime Philippe

Composition, production et réalisation : Catherine Lemay

Création pochette : Guillaume Lefebvre

* Cet enregistrement a été possible grâce à l’aide du Service de la musique du Conseil des arts du Canada.

tags

license

all rights reserved

about

Pereira Montreal, Québec

Un jazz orange brûlé ambigu voyageant d'un pied en Bulgarie, d'un en Andalousie et de l'autre un peu partout.

contact / help

Contact Pereira

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Alice in Japan
She's digging for apples of the sky,
Hands in her head crumpling who am I?
Alice In Japan
Feast back feast forth, which way she ought to go,
Stranger need she flew away to grow,
Alice in Japan
And she bumbles in a nonsense world.

All in the golden afternoon run,
She enters the land of the rising sun,
Alice in Japan
Climbing milky roads drifting honey smokes,
Samurai blood she dances with the folks,
Alice in Japan
And she chuckles with the Mad Hatter.

Misty Queen flower from no garden,
Dream-child whiskey eyes for only warden,
Alice in Japan
And she stumbles in the rabbit hole.

She chuckles with the Mad Hatter,
She stumbles in the rabbit hole.
Misty Queen flower from no garden,
Dream-child whiskey eyes for only warden.
At temple dawn praising the jade pond,
She cries mono no aware to dusk,
Trapping ephemera soon to lost,
The monk sleeps in cherry blossom numb.

Alice in Japan
Track Name: Conor the Traveler
Little grubby boy,
Silk milk blue-eyed,
Cigarette in his mouth, teddy bear in his hand,
Mind riled,
Barefoot child,
Conor The Traveler.

Little fiery wolf,
Romp crump smoky night,
Run in the jazzberry woods, to where the wild things are,
Part wind,
Leaves his skin,
Conor The Traveler.

Little velvet brain,
Deep sleep ruby haze,
Gamboge noise growling, the sun will die on me,
Tumbling,
Wild-eyed king,
Conor The Traveler.
Track Name: L'Été des Indiens
À corps brûlants, sous un ciel lunaire,
Début d’un infini fauve,
Trop petit pour leurs mains éphémères,
Dans la brume ils s’enflamment jusqu’à l’aube.

Le sommeil dort dans leur sang chaud,
C’est l’hypnophobie dans la smalah,
Une danse floue dans une tempête de chaos,
Courent en gitans dans le champ de soya.

C’est l’Été, l’Été des Indiens,
Font aller leurs pieds clandestins,
Jusqu’à ce que meurt, l’Été des Indiens.

Comme des bohémiens en voyage,
D’un Baudelaire obstiné,
Ensemble ils rêvent sous l’orage,
Et deviennent les fantômes de l’été.

C’est l’Été, l’Été des Indiens,
Font aller leurs pieds clandestins,
Jusqu’à ce que meurt, l’Été des Indiens.
Track Name: La Vaudou
Paumes d’Hermès
Prunelles enfumées
Amère vérité
Rationnelle ivresse

La Vaudou enfant de Mawu
La Vaudou enfant de Mawu

Son vin occulte
Bourbeux et poison
L’encens du culte
Une braise foison

La Vaudou enfant de Mawu
La Vaudou enfant de Mawu

Comme Hevioso
Son tambour rada
Une foudre de fatras
De sa fiévreuse peau

La Vaudou enfant de Mawu
La Vaudou enfant de Mawu
Track Name: La Gitana
Ojo de Gitana, ojo de lobo,
La Calo baila como una serpiente.
Carmen bajo su mentilla,
Hechiza su Rom de su veneno deseable.

Len sos sonsi abela :
Panio reblendani terela.
La Gitana fusila de una flor de casia,
Su bandolera, el amante maldito.
Track Name: La Route des Épices
Vers les chemins de Katmandou,
Une fille de brahmane danse comme la Mer Rouge
Son voile d’encens, sous un soleil d’orient
Dans la fumée de ses paupières de Shiva
Fruit nomade, elle dessine du bout des doigts

La Route des Épices

Des tufs d’Anatolie, aux bazars d’Asantole
Une fille de brahmane chante de parfums chauds
Faunesse de nuit, ivresse au sang fauve
Elle boit le sucre de lune du Roi Soma
Oasis tzigane, elle dessine du bout des doigts

La Route des Épices
Track Name: Les Fonds Abyssaux
Emmurée dans mon navire de guerre,
Les vagues prolifèrent et inondent la mer,
Oh Commandant relevez-moi de mes fonctions,
L’année est lourde et je coule sous la tension.

La pression est forte,
Dans les fonds abyssaux,
La lumière est morte,
Dans les fonds abyssaux.

Seule dans l’océan du fardeau,
Le silence se tait et hurle ses mots,
Oh Capitaine auriez-vous oublié?
Je devais remonter à la basse marée.

La pression est forte,
Dans les fonds abyssaux,
La lumière est morte,
Dans les fonds abyssaux.
Track Name: Le Houka
Dans son harem,
Aux murs de jaspe.
Celle à la peau d’ébène,
Retire sa tunique pourpre.

Le Houka

Un bain au lait de soie,
Pour ses cheveux cuivrés.
Dans la brume émeraude,
Elle fume sur le marbre doré,

Le Houka
Track Name: Interlude 2
pitpitpitpit.

hey hEy hEY heY

YheyHYEEYhEYheyhEyhEYheYYheyHYEEYhEYheyhEyhEYheYYheyHYEEYhEYYheyhEyhEHYEEYhEYheyhEyhEYHYEEYhEYheyhEyhEYheY

HEY.
Track Name: No Fresh Fruit
Forgotten leaves lilt through the breeze,
The northern breath of supremacy,
Cradling their little unkempt heads,
Like empty winds on harmless child.

Blood on the leaves
Blood on the leaves

No fresh fruits in the land,
No fresh fruits in their hands,
How can you learn to grow,
When you’re living in a hollow.

Chained to their tree called doom,
Like dirt in the ground,
Black and wasted standing in gloom,
Still life in dusty crowns.

Blood on the leaves
Blood on the leaves

No fresh fruits in the land,
No fresh fruits in their hands,
How can you learn to grow,
When you’re living in a hollow.

Blood on the leaves and blood at the roots,
Blood on the leaves and blood at the roots.
Track Name: Die Drei Schwestern
Ein goldeness Haarkleid,
Hoch über den Feldern,
Ein kopferness Haarkleid,
Des kürbis-Geistes Augen,
Ein nussiges Haarkleid,
Von hell grün eingehüllt.

Samen, aus veschiedenen
Erden geboren,
Wasser, Himel, Sonne ;
Lassen sie nicht wachsen

Mutter Wind trug sie zusammen,
in einen Garten,
Sie atmen in symbiose,
Um das Leben in Angriff zu nehmen.

Nachts, unterm mondschein öffnen sich irhe Geister,
Tanzend Scheinen sie im Schatten der Welt.

Getrennt, von der Weit des Meeres,
Vereint für die Ewigkeit,
Die drei Schwestern.

*Merci Luzie pour l'aide à la traduction xoxo
Track Name: Elijah
L’enfant lotus,
Sous sa peau d’amande,
Ses cellules orageuses,
Fuient la brise anxieuse ;
Diaphane lavande.

Quiétude funambule,
Ses mains en demi-lune,
Caressent l’hydromel,
et la brume de ses prunelles,
Sur la terre prune.

Elijah, aux airs de roi ;
Elijah aux mains de soie.

L’enfant de Quasar,
Ses pieds café fumé.
Se drape de taffetas,
et récite son mantras ;
Paroles vanillées.

Elijah, aux airs de roi ;
Elijah aux mains de soie.